Six livres que je veux lire cet été

On dit souvent que l’été est un moment propice à la lecture. Le rythme de vie est en général plus détendu, les vacances et les congés offrent plus de temps pour les loisirs… De moins, en théorie. En réalité, les voyages, les sorties et les visites de famille me prennent toujours beaucoup d’énergie et ne laissent que peu de temps pour lire. Je voudrais néanmoins partager avec vous ma petite liste de livres pour cet été composée principalement de romans contemporains. Ce n’est pas une liste à lire à tout prix. Plutôt des titres qui se trouvent actuellement en haut de ma pile à lire.

My absolute Darling – Gabriel Tallent

A 14 ans, Turtle Alveston arpente seule les bois de la côte nord de la Californie. Ayant grandi avec un père abusif, elle se réfugie dans la solitude, jusqu’à ce qu’elle attire l’attention de Jacob, un lycéen avec qui elle noue des liens d’amitié. 

Ce roman a fait beaucoup de bruit l’année dernière. Les avis sont quasiment tous dithyrambiques et font référence à un livre marquant, inoubliable, fort, dérangent… J’ai envie de m’en faire ma propre idée, même si je ne suis pas du tout sûre d’aimer un tel sujet.

Mon désir le plus ardent – Pete Fromm

Maddy s’était juré de ne jamais sortir avec un garçon du même âge qu’elle, encore moins avec un guide de rivière. Et puis elle rencontre Dalt, et plus rien ne compte. À vingt ans, Maddy et Dalt s’embarquent dans une histoire d’amour absolue et explosive. Mariés sur les berges de la Buffalo Fork, dans le Wyoming, ils vivent leur passion à cent à l’heure et partent créer leur entreprise de rafting dans l’Oregon. Très vite, ils décident de fonder une famille. Mais l’enfant qu’ils désirent de tout leur coeur tarde à venir. Un jour, alors que Dalt est en expédition en Mongolie, Maddy apprend une nouvelle qui bouleverse son existence.

« Une histoire d’amour fou et de courage », incite le bandeau. Si j’ai mis ce roman sur ma pile à lire, ce n’est pas en raison du bandeau, mais suite à des avis très élogieux que j’avais lus sur Instagram. De plus, il s’agit de la collection poche de chez Gallmeister que je trouve magnifique ! Quelle belle occasion de découvrir cette collection qui me donnait envie depuis si longtemps.

La salle de bal – Anna Hope

En 1911 dans le Yorkshire, Ella Fay est internée à Sharston pour avoir brisé une vitre de la filature où elle travaillait depuis ses 12 ans. Révoltée puis résignée, elle participe chaque vendredi au bal des pensionnaires. Ella s’éprend alors de John, un Irlandais mélancolique. S’intéressant à l’eugénisme, le docteur Fuller décide de réformer l’asile. 

Comme avec les livres précédents, j’ai lu quelques avis sur Internet qui m’ont donné envie de lire ce livre. Il s’est retrouvé par hasard dans mes mains à la médiathèque et j’ai décidé de l’emprunter. De plus, la thématique de l’asile et de la folie m’a toujours un peu fasciné en littérature…

La Distance entre nous – Maggie O’Farrell

Jake vit à Hong Kong, où il a épousé, par pure humanité, une jeune femme qui allait mourir. Mais elle a survécu et le voilà prisonnier. Stella vit à Londres, où elle se terre à l’ombre de ses traumatismes d’enfance, dans la hantise d’un passé trop lourd à porter. Ils ne se connaissent pas. Pourtant, lorsqu’ils choisissent la fuite, c’est dans un manoir d’Écosse que leurs routes finissent par se croiser. Deux cœurs étrangers à la dérive réunis sur un même radeau, et un seul îlot de vieilles pierres pour tout recommencer. Chacun son mystère et ses secrets, mais le même désir de se reconstruire.

Après avoir beaucoup aimé Quand tu es parti et I am, I am, I am, je me suis fixée l’objectif de lire tous ou presque tous les livres de Maggie O’Farrell. Le résumé de La Distance entre nous est celui qui m’attire le plus bien qu’il soit moins connu. J’ai eu même un peu de mal de m’en procurer…

Inishowen – Joseph O’Connor

Tristan et Iseut à la mode irlandaise d’aujourd’hui… Elle habite New York, vient d’apprendre qu’elle a un cancer et décide sans prévenir les siens de s’en retourner en Europe, dans l’Ile Verte où elle est née. Lui est flic à Dublin, un peu abîmé par la vie et par le whiskey, fatigué surtout de se battre contre la mafia locale, qui a résolu, il le sait, de lui faire la peau. Ces deux êtres poussés à bout vont se rencontrer par hasard, prendront la fuite ensemble et iront trouver refuge tout au nord de l’Irlande, dans les parages d’Inishowen, un lieu de beauté et de paix… où le sang coule aussi bien qu’ailleurs.

D’après de nombreux avis que j’avais lus sur les blogs et sur Instagram, ce livre a toutes les chances de me plaire. J’aimerais bien aussi découvrir l’Irlande. Je ne me souviens pas d’avoir lu beaucoup de livres sur ce pays.

Les Fureurs invisibles du coeur – John Boyne

Cyril Avery n’est pas un vrai Avery et il ne le sera jamais – ou du moins, c’est ce que lui répètent ses parents adoptifs. Mais s’il n’est pas un vrai Avery, qui est-il ? Né d’une fille-mère bannie de la communauté rurale irlandaise où elle a grandi, devenu fils adoptif d’un couple dublinois aisé et excentrique par l’entremise d’une nonne rédemptoriste bossue, Cyril dérive dans la vie, avec pour seul et précaire ancrage son indéfectible amitié pour le jeune Julian Woodbead, un garçon infiniment plus fascinant et dangereux. 
Balloté par le destin et les coïncidences, Cyril passera toute sa vie à chercher qui il est et d’où il vient – et pendant près de trois quarts de siècle, il va se débattre dans la quête de son identité, de sa famille, de son pays et bien plus encore.

Je connais déjà John Boyne grâce à son roman à destination de la jeunesse Mon père est parti à la guerre. Ce roman m’a énormément touché et m’a même arrachée quelques larmes. J’ai donc toujours voulu découvrir d’autres livres de cet auteur, notamment en direction des adultes. Comme avec le titre précédent, j’espère apprendre un peu plus de choses sur la vie en Irlande…

En complément de toutes ces lectures, je continue également la saga de Oultander. Je suis actuellement en train de lire le tome 4 Les Tambours de l’automne. Le rythme de la lecture n’est plus ce qu’il était au tout début. Mais j’apprécie toujours cet univers et ces personnages. Diana Gabaldon sera donc aussi à mes côtés aux cours des ces vacances ! Et vous, qu’avez-vous prévu pour cet été ?

No Comments

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.